Un peu de lecture sur le Canam Maverick Trail

Aller en bas

Un peu de lecture sur le Canam Maverick Trail

Message par LeSerge le Ven 24 Nov 2017 - 10:15

En août dernier, la compagnie BRP divulguait quelques brides sur les réseaux sociaux d’un tout nouveau autoquad pour nous mettre en appétit mais sans divulguer réellement sa progéniture. L’un de ses vidéos nous montraient que des reflets dans un cours d’eau et ceux-ci nous mettaient l’eau à la bouche d’un nouveau modèle pour les passionnés de la marque. Plusieurs quadistes y sont allés à ce moment d’hypothèses allant même à extrapoler sur la théorie d’un véhicule de type autoquad monoplace pour concurrencer le Polaris ACE. (Ce n’est que partie remise dans le cas de cette supposition car ce ne semble plus être un secret que BRP planche sur ce projet pour concurrencer le manufacturier américain dans cette catégorie où il fait cavalier seul jusqu’à ce jour.)

Nous avons cependant dû patienter jusqu’au 20 septembre dernier pour la divulgation de ce tout nouveau autoquad, BRP avait convié les médias, les concessionnaires et les membres du club BRP à Dallas pour une présentation grandiose. Le clou du spectacle fût sans l’ombre d’un doute l’introduction du tout nouveau Maverick Trail 2018. Lors du dernier Salon National Quad et Motoneige de Drummondville, Jonathan, Alain (Snyper) et moi avions eu un bref aperçu de cette nouveauté. Nous avions pu pour la première fois voir cette nouvelle mouture sous toutes ses angles et de prendre place dans son habitacle. Ce bref rancard avec le Maverick Trail a titillé notre curiosité et un essai s’imposait pour en connaître davantage.C’est alors que l’opportunité s’est offert à nous par l’entremise du concessionnaire Lapointe Sports à Notre-Dame des Prairies. Notre équipe du Vtt Show bénéficiant d’une bonne réputation, ce concessionnaire prairiquois à bien voulu mettre à notre disposition un Maverick Trail tout neuf sur leur piste d’essai privée derrière leur concession.

Jonathan et moi furent reçu dans l’immense salle de montre de Lapointe Sports par l’agente des communications avec les médias du Groupe St-Jean, Véronique Jolly. Cette dernière avait prit l’initiative d’effectuer la préparation de l’autoquad pour notre essai privilège.
Lors du tournage vidéo et de l’essai, madame Jolly s’est prêté au jeu et elle a prit place dans l’habitacle du Maverick Trail pour nous accompagnés et son sourire témoignait de son appréciation.

Notre Can-Am Maverick Trail qui faisait office de véhicule d’essai, est une machine comme sa nomination l’exprime, dans la gamme des autoquads d’une ampleur de 50 pouces. Il vient comblé un espace laissé libre dans le catalogue par Can-Am jusqu’à tout récemment. Les principaux concurrents qui proposent déjà leur version  »Trail » sont Artic Cat (Textron Offroad) Trail 700cc et Polaris RZR 570cc et 900cc. Le Maverick Trail de Can-Am offre une différence marqué par un empattement de 90,6 pouces, ce qui en fait le plus long de sa catégorie. Les roues sont de 13 pouces plus éloignées comparativement au Polaris RZR 570cc. Cette avantage évident du Maverick Trail lui confère une stabilité pour des randonnées confortables et stables en tout point.

Le véhicule dont nous avions le privilège de faire l’essai était équipé d’un moteur Rotax bicylindre de 1000cc développant 75 chevaux. Il faut noter que ce véhicule est également disponible avec une motorisation de 800cc ayant une puissance de 51 chevaux. Nous avons été surpris par la fougue de ce moulin et nous avions amplement de plages de couple pour circuler dans les sentiers sinueux que nous bénéficions pour l’occasion. Nous estimons que la virilité du moteur Rotax que nous avions entre les mains était amplement suffisante pour la vocation en sentier de cet autoquad.

La version 1000cc qui nous as été soumis était pourvue de demi-portes de série comparativement à des filets protecteurs pour le modèle d’entré de gamme de 800cc. Ces demi-portes avaient soulevées quelques interrogations de notre part lors de notre première introduction à ce modèle lors du Salon National Quad et Motoneige de Drummondville. Ce questionnement s’est confirmé lors de l’essai: ces demi-portes sont droites et n’offrent pas une bifurcation convexe vers l’extérieur. Cette disposition fait en sorte qu’elles limitent certains mouvements à l’intérieur de l’habitacle et 2 « gaillards » pourraient ressentir une impression de claustrophobie. Pour d’autres, cette proximité pourrait être profitable avec l’être chère. Pour cet aspect, un bon choix de compagnon de randonnée est à prescrire. Le positionnement de la poignée d’extraction est également déficiente. Celle-ci est positionnée vis-à-vis l’épaule du pilote ou du passager et demande quelques contorsions pour être atteinte. Nous aimerions que Can-Am se penche sur cet aspect pour facilité la sortie.

L’habitacle offre beaucoup d’espace pour les jambes et c’est une des caractéristiques que ce véhicule bénéficie par son long empattement. Dans son soucis des détails, BRP a équipé cet autoquad de 2 coffres sur le tableau de bord. Ceux-ci offrent 17,1 litres de capacité de rangements combinées pour y loger une multitude de petites choses dont nous avons amplement besoin en randonnée. Le volant est ajustable à la hauteur désirée et son cadran digital directement fixé sur la colonne de direction suit le mouvement du volant lors de son ajustement. Le siège passager est ancré sur 2 glissières qui facilitent la conformité au gabarit du pilote. Les sièges sont très bien conçu d’un matériel hydrofuge et ils offrent un bon soutient latéral permettant de longues randonnées en tout confort.

Le Can-Am Maverick Trail est proposé avec une direction assistée électronique en option sur le modèle 800cc et 1000cc. Celle-ci ne fait pas exception à ce que BRP nous a habitué par le passé et cette direction assistée est très bien calibrée pour un agrément de conduite.[/size]
[size=17]Notre véhicule à l’essai était équipé d’une transmission à variation continue (CVT) comme tous les véhicules hors-route Can-Am. Cette dernière offre du couple et du punch pour propulser cette machine de plus de 1300 livres dans les sentiers sinueux avec aisance.
La suspension arrière a attirée notre attention plus particulièrement. Les amortisseurs sont installés complètement à l’extrémité du châssis. C’est une particularité jamais vue jusqu’ici dans la catégorie des autoquads. Par contre, il faut avouer qu’ils sont très efficaces avec cette disposition. Ceux-ci offre un débattement de 10,5 pouces à l’arrière et 10 pouces à l’avant. Ces spécifications sont dans la moyenne pour cette catégorie.

Ce véhicule est offert avec des jantes d’acier de 12 pouces pour ces versions d’entrée de gamme et de jantes d’aluminium moulée pour ces modèles équipés d’une direction assistée. Des pneus de 26 pouces de marque Carlisle équipent ce véhicule de sentier. Ces pneumatiques nous laissent perplexe étant donné leur réputation. Dans le cadre de notre essai, nous avions pu les soumettre à différentes conditions. Ils ont offert une adhérence moyenne mais sans plus.
Le Maverick Trail dispose de 4 modes de traction. Il nous permet de choisir entre le 2×4, le 4×4 et chacun de ceux-ci peut être jumeler avec le différentiel arrière bloqué.
La version à l’essai que nous avions en main offrait 2 modes de conduite soit Eco et Sport. Cette caractéristique permet d’adapter le véhicule à nos attentes par la simple permutation d’un commutateur.

En conclusion, nous ne pouvions nier que le Maverick Trail bénéficie de l’ADN Can-Am. Ces phares avant aux Del sont inspirés directement de son grand frère: le Maverick X3. Cependant, il ne faut pas s’attendre à un niveau de performance moteur de ce que BRP nous a habitué par le passé avec la nomination  »Maverick ». Ce véhicule n’offrira pas des accélérations fulgurantes et des suspensions digne des  »trophy trucks » comme son grand frère. Le Maverick Trail a comme son nom l’indique, une vocation pour la randonnée en sentier. Dans cette catégorie, il sera en mesure de tirer son épingle du jeu et saura satisfaire les amateurs de balades. Son étroitesse oblige une utilisation sage et réfléchi. C’est cette notice d’emploi qu’il faut prodiguer. BRP offre déjà plus de 120 accessoires pour personnaliser cette nouvelle monture. Ceux-ci permettront de construire un Maverick Trail à votre image et vos besoins. Nul doute que cet autoquad nous a conquis par ses qualités, son dégagement pour les jambes, son moteur fougueux à souhait et son agrément de conduite. Can-Am a visé dans le mille et nous ne serions pas surpris d’en compter par milliers dans nos sentiers au cours des prochaines années.

********************


Montana 650T
GPS Garmin 60CSx
Outlander Limited 1000 , 2013 
L'hésitation crée les opportunités manquées!
avatar
LeSerge
Administrateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un peu de lecture sur le Canam Maverick Trail

Message par Ti-mine le Ven 24 Nov 2017 - 11:30

Un peu ???  mentons  Tu veux dire Beaucoup de lecture Hihiii!!!   
Intéressant   fettr

********************


Ti-mine sunny
avatar
Ti-mine
Co-Admin


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un peu de lecture sur le Canam Maverick Trail

Message par Bern le Ven 24 Nov 2017 - 22:34

Avec cette lecture je crois qu'on a tout appris sur le Maverick. drunken
avatar
Bern
Ambassadeur SpiderQuad


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un peu de lecture sur le Canam Maverick Trail

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum